Février a signé le début de la reconnexion à l'instant : exercice sur l'intuition, pleine conscience au quotidien... Différentes pratiques qui m'ont permis de réfléchir ma vie sur un plan plus spirituel.

# Février… Pleine conscience et reconnexion

Ce mois-ci, je suis allée de découvertes en découvertes. Sans entreprendre des projets qui pourraient en « jeter socialement », j’ai décidé de renouer avec mes petites voies intérieures. En janvier, je vous ai parlé d’ancrage. En février, j’ai creusé le sujet pour inclure des pratiques dans mon quotidien, ce qui m’a amené à m’ouvrir à un autre versant de ma vie auquel je n’aurai pas vraiment songé.

 

Adopter des techniques pour plus d’ancrage

Ancrage. Lorsque j’ai découvert ce mot, j’ai cherché à comprendre son sens :  en quoi j’en manquais, pourquoi je devais plus m’ancrer dans ma vie et surtout comment y arriver. Ces questionnements m’ont amené à m’intéresser d’un peu plus prêt aux énergies et plus particulièrement aux chakras. L’ancrage correspond ici au chakra racine lié au monde matériel, notre fondation.

« © [GERALT] / Pixabay» – Chakra Racine

Pour commencer, mes méditations se sont orientées vers des visualisations d’enracinement. Youtube regorge de vidéos de méditations guidées sur ce thème. Actuellement, je travaille avec celle de Johanna AWAKENING « Méditation guidée pour s’ancrer et faire le plein d’énergie ».

Peu à peu, j’intègre des temps de gratitude lorsque je me lève le matin tout en prenant conscience de ma présence. Juste le fait de me concentrer sur mes pieds posés sur le sol et me dire intérieurement « je suis ici », tel un mantras . Dire merci à cette nuit reposante, à cette nouvelle journée, de pouvoir marcher… Ces premières pensées permettent en quelque sorte d’orienter ma journée.

Aussi, je m’exerce à la pleine conscience lors de certaines de mes activités, juste quelques minutes : lorsque je prépare mon petit-déjeuner, que je prends ma douche, quand je marche… Je décide de conscientiser volontairement ce que je fais en me concentrant sur mes sens : l’odorat, l’ouïe, le toucher, le goût et la vue.

Pour accompagner le tout, je me suis procurée ma première pierre d’ancrage, une tourmaline, que je dispose à l’intérieur de mes chaussons lorsque je suis à la maison.

 

Traquer mes pensées pour apprendre à les gérer

A ces techniques s’ajoute la prise de conscience de ce qui se passe dans ma tête lorsque je suis totalement déconnectée de l’instant. La méditation est un bon exercice pour se rendre compte du flot de pensées qui nous traverse. J’ai poussé cette prise de conscience plus loin en discernant au fil de mes journées ce qui pouvait se passer en moi. J’ai pu en saisir certaines souvent orientées par mon égo : des peurs, des jugements, des comparaisons… Et ainsi me rendre compte que je me laissais souvent berner par mes pensées. Sans chercher à les évaluer, je les ai laissé passer, voir mis fin à certaines d’entres elles avec bienveillance.

Le sens de « gérer » n’est pas lié au contrôle mais plutôt au fait de porter à sa connaissance ce qui se passe à l’intérieur de soi. Il n’est pas question ici de résultats. Le pensées font partie de nous. En prendre conscience permet essentiellement de redevenir l’acteur, le décideur mais aussi de mieux se connaitre. Comprendre ce qui se passe en nous à certains moments peut en effet apporter des explications sur nos comportements ou encore nos états psychologiques.

 

Débuter le « défi des 100 jours spécial intuition » de Lilou MACE et Sonia CHOQUETTE

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’envie de recommencer un défi que j’avais débuté il y a un an : me reconnecter à mon intuition en 100 jours. Renouer avec mes sensations, cette part un peu magique en moi et ma responsabilité de co-création dans ce monde. Le cahier propose chaque jour des exercices et invite à devenir plus attentif à ce qui se passe dans nos journées. Personnellement, je peux rester sur un même exercice pendant plusieurs jours. Quelques semaines à être plus attentive et déjà mon flair s’aiguise. Ce défi pousse à essayer des choses, à accepter de se tromper et nous met face à nos doutes. Me concernant, c’est souvent sur le fait accompli que je me dis « mince, en fait, je le savais d’avance ». C’est aussi ça le jeu !

 

Changer mes plans

Début janvier, j’ai planifié quelques objectifs, notamment celui de partir en voyage à BERLIN pendant mes vacances de mars. A deux doigts de sa réalisation, j’ai dû tout revoir et accepter de ne plus partir. Loin d’être un échec, ce changement a plutôt été signe d’opportunité pour aller visiter un autre endroit tout en restant en France. Au début, je dois avouer avoir été assez brutale avec moi, je m’en voulais de ne pas avoir fait ce qu’il fallait. Et puis, j’ai relativisé. C’est ainsi que cela devait se passer. L’objectif même de partir, sortir de ce que je connais est bel et bien validé. Et puis, au fond de moi, je sais que ce voyage n’est que partie remise…

 

Et toutes ces autres petites choses du quotidien…

Avant d’écrire cet article, je n’avais pas conscience de toutes mes réalisations au cours de ce mois écoulé. Parfois, on perd de vu tous ces petits moments jusqu’à les banaliser. Cette rétrospective me fait prendre conscience du chemin qu’il me reste à parcourir pour comprendre ce qu’est vivre l’instant…  Alors, en bonus, voici une petite liste non-exhaustive de mes accomplissements, découvertes et moments bonheur de février :

  • Médité pendant la pleine lune
  • Découvrir un film plein de sagesse : « Le Guerrier Pacifique », inspiré du roman de Dan MILLMAN
  • Profiter de quelques jours de neige et être émerveillée comme une enfant
  • Aller au restaurant avec l’une de mes amies et discuter de tout et de rien
  • Planifier un nouveau voyage
  • Me former à une nouvelle compétence dans mon travail
  • Me balader à la campagne
  • Découvrir la médecine chinoise et certains de ses concepts
  • Profiter d’un soin du visage
  • Cuisiner de nouveaux plats végétariens
  • Manger pour la première fois thaïlandais
  • Jouer à des jeux de société avec ma famille
En vous, comment c’est passé votre mois de février ?

No Comments

Leave a Reply