courses-en-vrac-conseils-pour-consommacteur-debutant

Courses en vrac : conseils pour consomm’acteur débutant

Depuis quelques jours, vous y pensez, mais vous n’avez toujours pas fait le premier pas : faire vos courses en vrac. Où aller ? Avec quoi ? Par quoi commencer ? Je me suis moi-même posée ces questions. Décider de changer ses habitudes peut amener à se sentir un peu perdu, à ne pas savoir par quel bout commencer. Je vous donne ici mes quelques conseils pour bien débuter dans le monde du vrac.

Pourquoi faire ses courses en vrac ?

Principalement pour limiter ses emballages qui n’ont d’autres objectifs dans leur vie que de finir dans une poubelle ! Triste histoire, vous ne trouvez pas ? Ce n’est plus un scoop, la planète se noie dans du plastique en tout genre, nos aliments sont en contact de ce plastique et nous finissons tout simplement par en ingérer des particules nocives pour notre santé.

Ces emballages finissent leur vie dans une décharge pour être brûlés dégageant ainsi des fumées toxiques. Certains terminent leur voyage dans la mer, si ce n’est pas dans la nature. Le problème étant que leur décomposition n’est pas possible à 100%. Les dégâts sont considérables.

Et pour ceux qui seraient recyclables, ce n’est pas toujours en totalité.

Pour finir, tout ça a un coût ! On n’achète jamais l’aliment seul, on paie aussi ce qu’il y a autour.

Conseil n°1 : Choisir où faire ses courses.

C’est bien là, la base du vrac : savoir où vous allez acheter vos produits sans emballage.

Bonne nouvelle, les solutions se multiplient un peu partout en France. Le choix n’est par forcément présent dans toutes les villes, et probablement difficile dans nos campagnes, mais pas impossible pour l’alimentaire.

Alors, où se rendre ?

  • Dans les magasins spécialisés dans le vrac qui ont l’avantage de proposer des produits de toutes sortes (alimentaire, hygiène, entretien)
  • Les magasins bio qui proposent généralement des alternatives zéro déchets pour certains produits secs, ainsi que des produits frais (fruits, légumes, fromages, viandes…), voir d’entretien (lessive)
  • Certaines grandes surfaces qui développent cette alternative même si cela reste plus limité. Aujourd’hui encore, vous vous verrez sûrement refuser vos boites et sacs en tissus
  • Au marché où il est plus rare de trouver des produits emballés
  • Les commerces regroupant des producteurs et pourquoi pas directement chez les producteurs quand c’est possible
  • Et bien sûr le poissonnier, le boulanger, le boucher, le traiteur, le primeur…

Nul excuse valable de ce côté, il y a quand même du choix peu importe où vous vivez.

Conseil n°2 : S’équiper

Une fois que vous savez où vous rendre, il est important de s’armer convenablement de récipients en tout genre pour mettre tout votre atiraille.

La première règle pour rester le plus possible dans l’optique de ne pas créer de déchets, c’est de commencer à faire avec ce que vous avez à la maison. Au premier abord, on pourrait croire qu’il faut acheter des sacs, des boites, des paniers… Mais je vous invite plutôt à faire le tour de vos placards avant d’envisager d’investir.

Commencez par vous dégoter un où plusieurs paniers où vous pourrez mettre l’ensemble de vos achats lors de vos prochaines courses.

Remplissez-les ensuite d’éléments que vous trouverez à la maison :

  • Des Todbags publicitaires peuvent faire usage de sacs à vrac
  • Quelques boites en plastiques de votre collection peuvent servir à mettre les aliments frais
  • Des emballages plastiques du type bac à glace
  • Des sacs plastiques ou en kraft de vos anciens achats en magasin
  • Une boite à œuf en carton récupérée d’un précédent achat emballé
  • Des bocaux en verres
  • Des bidons en plastiques pour les produits liquides (le vinaigre blanc par exemple)
  • Et tout ce qui peut vous passer par la tête.

Sac vrac fait main, sac en papier récupérés, todbags publicitaire…

Attention toutefois au poids de vos contenants pour les produits qui seraient pesés directement en caisse sans tare au préalable !

La deuxième solution, si vous manquez effectivement de contenant, c’est peut-être de les fabriquer vous-même (voir même d’utiliser le joker « je demande à un ami »), avec des tissus déjà disponibles chez vous, voir dénichés ou donnés par votre entourage.

Envisager des dépenses dans des contenants seulement lorsque vous constatez qu’il vous en manque. Et si c’est le cas, je vous invite à privilégier des matières recyclables tel que le verre ou l’acier et des sacs conçus de manière responsable et écologique. N’hésitez pas à jeter votre dévolu sur des articles de seconde main lors de vide-grenier ou encore sur les sites de vente entre particuliers.

Conseil n° 3 : Avoir de quoi ranger

Vous l’aurez compris, après avoir fait vos courses, il faut tout ranger. Mais cette fois-ci, vous ne pourrez pas compter sur vos emballages plastiques habituels.

Il vous est alors possible d’utiliser les récipients en verre ou en plastique de vos courses et les mettre directement dans vos placards. Si ce n’est pas suffisant, vous pourrez là aussi, commencer par faire avec ce que vous avez sous la main, voir demander à votre entourage. Quelqu’un souhaite peut-être se débarrasser de récipients en verres, de boites en acier… Et comme précédemment, si vous achetez, préférez le seconde main.

Le plus : costumier vos boites avec des étiquettes, peignez les… Le vrac peut rendre créatif.

A présent, vous n’avez plus qu’à vous lancer et là, il n’y a pas de secret, il va falloir échanger et oser demander aux commerçants s’ils acceptent de remplir votre sac ou votre vieux bac à glace. Au début, vous vous sentirez un peu bête, voir même, vous repartirez avec votre viande emballée ou vos fruits dans un sachet. Mais je vous rassure, les réflexes viendront d’eux-mêmes : vous penserez alors à présenter votre récipient ou encore à demander votre pain sans le sachet. Vous trouverez même de nouvelles alternatives tel qu’un agriculteur qui accepte que vous veniez récupérer vos flocons d’avoine directement à son atelier. Vous découvrirez sûrement de nouveaux lieux où faire vos courses en vrac sera la norme.

Alors, comment se sont passées vos premières courses en vrac ?

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.