Suite a mon précédent article « désencombrement : visage de ma surconsommation », j’ai eu envie de pousser mes recherches sur la manière de réduire mes déchets et mon impact environnemental. Aujourd'hui, je vous propose un état des lieux de ma situation et des objectifs que je me fixe d'ici la fin de l'été.

Réduire mes déchets : vers un cheminement écoresponsable

Suite à mon précédent article « désencombrement : visage de ma surconsommation », j’ai eu envie de pousser mes recherches sur la manière de réduire mes déchets et plus largement mon impact environnemental. Très branchée vidéo, la sphère Youtube m’a offert de nombreuses réponses et surtout donné envie d’agir encore plus.  Dans ce billet, je te partage d’où je pars et vers quelles actions je vais tendre pour une vie plus écoresponsable.

 

Faire le point : où j’en suis actuellement ?

Avant de débuter une nouvelle action positive pour la planète, j’ai commencé par réaliser l’état des lieux de ma production de déchets. A deux adultes, nous remplissons en moyenne une poubelle de 50L par semaine (dans des sacs-poubelle bio dégradables) ainsi qu’une poubelle de 50L de déchets recyclables toutes les deux semaines. Pour information, je compte ici les déchets que nous produisons dans notre salle de bain et notre wc (cotons-tiges, mouchoirs en papier, essuies lunettes, cotons jetables pour monsieur…). Je ne saurai dire réellement le poids de nos ordures. 10kg d’ordures ménagères par semaine peut-être ? Nous trions sans réellement bien faire attention et tous les déchets verts ne partent pas automatiquement au compost. Fort est de constater que nous commettons pas mal d’erreurs concernant le trie sélectif et que nous ne faisons pas toujours les bons choix en terme de consommation : suremballage, plastique, rarement de seconde main…  Ouff !! Y’a du boulot!

Recycler un ancien pot de fleurs en récupérateur à déchets verts pour le compost. L’une des premières initiatives mise en place à la maison.

 

Quels objectifs ?

Je dois vous confier que les champions du presque zéro-déchet tel que Béa JOHNSON ou encore Jérémy et Bénédicte PICHON me font particulièrement rêver avec leur bocal de déchets à l’année. Mais bon, revenons à ma réalité. Il se trouve que mon compagnon ne soit pas encore très sensible à la cause et il est bon d’en tenir compte dans cette aventure. Il faut bien garder en tête que nous ne pouvons changer les autres. En revanche, j’espère pouvoir l’amener un peu plus sur ce territoire pour que nous puissions mener des actions communes.

J’ai décidé de faire les choses étape par étape histoire de ne pas me décourager en chemin. Personnellement, arriver dans un premier temps à une poubelle d’ordures ménagères toutes les 3 semaines d’ici la fin de l’été me semble un beau challenge. Et qui sait, devenir en même temps une « pointe » concernant le trie à la maison.

Composte, poubelle ménagère et recyclage n’auront plus de secrets pour moi !

 

Notre propriétaire a eu la bonne idée de nous laisser un composteur à disposition au fond du jardin. Une aubaine pour alléger nos poubelles !

Il me parait donc important de garder l’œil sur ce qui rentrera dans ma maison afin de ne pas repartir sur un grand désencombrement au printemps prochain.

 

Sur quoi agir ?

Question très importante : quelles actions vais-je mettre en place pour me rapprocher de mon objectif ? Armée de mon agenda (qui offre des pages libres pour écrire, très pratique pour garder ses objectifs à porté de main), j’ai noté ce que je souhaitais améliorer et mettre en œuvre. Afin de me faciliter la tâche, j’ai parcouru chaque pièce de ma maison, stylo en main. Voici quelques exemples d’actions envisagées :

  • Salle de bain : remplacer définitivement mes cotons-tiges, remplacer le gel douche par du savon…
  • Cuisine : créer mes pastilles pour le lave vaisselle, acheter le café en vrac, aller faire mes courses avec mes propres récipients …
  • Chambre : privilégier les vêtements de seconde main ou encore les habits en fibre 100% naturelles
  • Quotidien : refuser les échantillons et les pubs, mettre un stop pub (plus difficile qu’il n’y parait, l’amoureux en raffole)…

A cette liste s’ajoute des orientations éthiques et minimalistes qui me semblent réellement liées à cette démarche de consommer mieux tel que changer de banque ou encore terminer des projets en cours…

Mon agenda Happy Flow et ses nombreuses pages blanches laissées à disposition. J’ai pu y écrire ici et là les actions que je souhaitais mettre en œuvre dans l’objectif de réduire mes déchets.

 

La première pierre

Mon désencombrement printanier m’a amené à trier l’ensemble de mes papiers administratifs. Je me suis retrouvée avec une pile de documents comptables à jeter (des relevés de compte qui avaient passé les 5 ans conseillés).

Ok, le papier ça se recycle!

Pourtant, recevoir ces documents que je consulte rarement si ce n’est jamais et qui de toute manière finiront à la poubelle, je trouve ça vraiment inutile. Ni une, ni deux, je me suis connectée sur mes comptes en ligne pour demander leur dématérialisation. Rien de plus facile !

Presque 10 ans de relevés de comptes dormant dans mes placards. Place à la dématérialisation. Un geste simple et écologique !

Deuxième action : composter, composter, composter! Allègement de ma poubelle assuré. Mes épluchures et restes d’aliments ont tellement à proposer. Autant leur offrir une seconde vie au fond du jardin.

Voilà maintenant une semaine que j’ai remplacé le sac-poubelle de la cuisine, et je suis plus que satisfaite des premiers résultats. Aucun aliment jeté, seulement des emballages (et oui, il y en a encore plein les placards !). Conclusion : un sac qui devrait encore nous tenir une bonne semaine.

 

L’écologie : l’affaire de tous !

Si l’expérience du presque zéro-déchet t’intéresse, je te propose que nous échangions sur le sujet. Dans les prochains mois, je te présenterai régulièrement des articles afin de te dévoiler mes astuces, mes découvertes, mon avancée ainsi que mes difficultés dans cet objectif.

Si tu souhaites plus d’informations, je t’invite à découvrir les vidéos et blog qui m’ont réellement incité à entreprendre ces changements dans mon quotidien.

Et quelques blogs :

Bon voyage dans le monde du zéro déchet (enfin presque) !

 

Quelle première action comptes-tu mettre en place ? As tu déjà entrepris ce chemin ?

 

 

No Comments

Leave a Reply